Rechercher
  • Elodie Richardet

Unissons-nous pour que cette crise initie une relation au monde durable et résonante




Ce que Catherine Testa écrit à propos des français,

Nous pourrions le dire des suisses….

Les suisses restèrent chez eux…

Et ils se mirent à lire, à jardiner, à prendre du temps en famille, à jouer, à bricoler

Et ils n’oublièrent pas de prendre des nouvelles de leurs proches.

Progressivement les publicités vantant des produits dont ils n’avaient pas besoin

Leur semblèrent bien vides.

Et ils comprirent

Ils n’étaient pas en train de survivre

Mais bien de vivre.

On venait de leur faire un cadeau incroyable :

On leur avait offert du temps.

N’étant plus contraints de courir toujours plus vite,

Pour tout juste maintenir leur place dans la société,

Ils purent enfin savourer l’instant présent

Accorder de l’importance aux sensations, à l’imagination.

Comme ils s’y étaient exercés dans leurs multiples efforts de développement personnel

Sans jamais vraiment y arriver,

Prisonniers qu’ils étaient des contraintes institutionnelles…

Ils réalisèrent que ce n’était pas leur incapacité personnelle qui était en jeu

Mais tout un système…

Les plus vulnérables meurent du Corona Virus…

Diabète, problèmes cardio-vasculaires, hypertension, cancer…

Des maladies dites « de civilisation », essentiellement liées au stress, qui génère une baisse du système immunitaire et très souvent lié à une certaine hygiène de vie[1].

Ces maladies tuent massivement même sans Corona Virus

L’ennemi n’est donc pas principalement le Corona Virus mais le stress,

Pourtant le remède lui est le bon : RALENTIR…

Un remède à l’épuisement des ressources naturelles

Un remède à l’épuisement des ressources tant environnementales que personnelles.

Le plus gros risque en ne focalisant notre attention que sur le Corona Virus c’est qu’une fois éradiqué (ou presque), rien ne soit entrepris pour diminuer le nombre de décès et surtout le nombre de burn-out liés aux contraintes institutionnelles de la croissance, de l’accélération et l’aliénation[2].

Unissons-nous pour que cette crise initie le changement tant désiré : une relation au monde durable !

Ensemble favorisons l’émergence d’une relation au monde Résonante[3] !

[1] https://fr.wikipedia.org/wiki/Maladie_liée_au_mode_de_vie [2] ROSA Hartmut, 2012, « Aliénation et accélération : Vers une théorie critique de la modernité tardive », Paris : La Découverte [3] ROSA Hartmut, 2018, « Résonance : une sociologie de la relation au monde », Paris : La Découverte

0 vue

Elodie Richardet 2020